Skip to main content

Quand on fait un voyage en Normandie sur le thème des plages du débarquement, souvent pour des raisons de distance et de temps, on visite l’incontournable Mémorial de Caen puis différents sites d’Omaha Beach et parfois d’Utah Beach.
Chez AlterRUMBO, nous avons des coups de cœur pour trois autres sites plus rarement visités par les groupes scolaires et pourtant fondamentaux pour comprendre les enjeux et les conséquences de la bataille de Normandie.

Crédit photo : Carte du D-Day / CRT Normandie

Falaise et le Mémorial des civils

Notre premier coup de cœur se situe à Falaise. Ce chef-lieu de canton du Calvados se trouve à une petite quarantaine de kilomètres au sud-est de Caen, à la limite de l’Orne à une toute petite heure de route de Caen en autocar.

Pendant la seconde guerre mondiale, armée allemande et GI américains se retrouvèrent face à face dans ce qu’on appela ensuite la « poche de Falaise ». Les combats firent rage et furent déterminants dans l’issue de la libération de la France. Les civils payèrent très cher cette victoire alliée.

Le Mémorial des civils de Falaise a été créé pour rappeler cette réalité et rendre hommage à la population normande.

Un char et une jeep devant l’entrée plongeront tout de suite les élèves dans l’époque et la musique diffusée sous le porche leur donnera envie d’entrer.

Plusieurs étages retracent de façon claire et pédagogique les enjeux de l’opération Overlord mais aussi et principalement le quotidien des habitants de tous âges de l’époque grâce à des photos et objets.

Pour les élèves, c’est l’occasion d’être confrontés au concret et de donner du sens à des mots comme « Occupation », « Résistance », « collaboration », « restrictions », « sens du devoir », « sacrifice », « patrie », « Libération » sans préchi-précha moralisateur et sans pathos.

Les élèves peuvent se projeter dans le vécu des enfants d’alors grâce au mobilier d’une salle de classe, au tableau noir avec les paroles de la chanson imposée par le régime de Vichy.

Crédit photo : Mémorial des Civils / AlterRUMBO

Le point fort du musée est constitué par les enregistrements vidéo contemporains des témoignages des habitants, que l’on peut regarder et écouter grâce à des écrans tactiles. Leurs souvenirs racontés dans une langue authentique et accessible aux élèves, grâce aux visages et aux voix pourront rester gravés de façon durable et aider les élèves non seulement à l’issue de leur année scolaire avec l’examen du brevet mais également dans leur appréhension du monde lorsqu’ils seront adultes.

La visite se termine par un court audio-visuel qui plonge les visiteurs au cœur d’un bombardement.

Un livret pédagogique est disponible pour les élèves.

Le Mémorial des civils de Falaise a deux autres atouts et propose  :

  • un circuit avec guide au départ de Falaise à réaliser avec l’autocar du groupe pour visiter deux cimetières militaires beaucoup plus petits que le cimetière américain de Colleville mais tout aussi intéressants : le cimetière polonais (unique en Normandie) et un cimetière canadien.
  • des ateliers sur le thème de la Shoah d’une durée d’1h30 en demi-groupe.

Enfin, il convient d’ajouter que la personne à l’accueil, tout comme le personnel de l’Office du Tourisme de l’autre côté de la place, sont très accueillants et ont à cœur de faire connaître leur patrimoine et de vous satisfaire.

Petit conseil :

Les pelouses du château de Guillaume le Conquérant qui sont toutes proches (non accessibles pour les fauteuils roulants), pourront vous accueillir pour votre pause méridienne. Des toilettes sont en libre accès sur la place à côté de l’Office de Tourisme et en cas d’intempérie, les élèves pourront s’abriter sous le porche du Mémorial.

Crédit photo : Château de Guillaume le Conquérant / AlterRUMBO

Sword Beach et le Memorial Pegasus Bridge

Notre deuxième coup de coeur est à Sword Beach, en face d’Ouistreham à moins d’une demi-heure de Caen. Il s’agit du Memorial Pegasus Bridge.

Désormais situé sur la commune de Ranville, premier village libéré de France, le mémorial retrace les exploits de la 6ème division britannique aéroportée et de l’opération Tonga.

Le Musée abrite une très riche collection d’objets et de documents historiques, avec entre autres choses des maquettes, une jeep, la réplique d’un planeur Horsa et la célèbre cornemuse de Bill Millin.

À l’extérieur, on peut découvrir un half track, un char, différents canons, l’authentique Pegasus Bridge ainsi qu’un pont Bailey. 

Crédit photo : Memorial Pegasus Bridge / Pixabay – ddzphoto

Pour rappeler les sacrifices des soldats et leur rendre les honneurs, 6 stèles rendent hommage à la compagnie du Major Howard, et des bancs et des arbres portent le nom de différents soldats.

Le Mémorial organise des visites guidées du musée ainsi qu’une visite guidée du Pont de Bénouville (ancien Pegasus Bridge).

À côté du Memorial Pegasus Bridge, le cimetière militaire britannique de Ranville.

Sword Beach et les Batteries allemandes de Merville

Notre troisième coup de cœur concerne un autre site de Sword Beach. Ce sont les Batteries allemandes de Merville, sur la commune de Merville-Franceville à 2 km de la mer.

Un circuit guidé du Memorial de Caen inclut les batteries allemandes de Longues-sur-mer car ce sont les mieux conservées.

Les batteries allemandes de Merville sont célèbres car leur prise d’assaut dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 par les 150 hommes du 9ème bataillon des parachutistes britanniques constitue l’un des exploits du jour J.

La visite du site présente des avantages : la proximité avec Caen et la possibilité de combiner cette visite avec celle du Mémorial Pegasus Bridge. 

D’autre part, le site est varié car on y découvre 4 casemates pour abriter les canons mais également une soute à munitions, la chambrée et le poste de commandement avec un périscope.

Le site présente différentes « attractions » pour les élèves. Ainsi, ils pourront admirer un Douglas C-47 Skytrain, avion emblématique des troupes aéroportées et, en fonction du personnel disponible sur le site, monter à tour de rôle dans le cockpit ou encore aller dans le poste de commandement pour une animation « sons et lumières » leur faisant vivre un bombardement.

Un prospectus distribué à l’entrée permet de faire la découverte du site en autonomie tout en profitant de commentaires.

Le site propose également une visite guidée sur réservation, faite par un bénévole, en fonction de ses disponibilités.

Photo d’en-tête – Crédit photo : Arromanches-les-Bains / Loïc Durand – Calvados Attractivité

Laissez un commentaire