Skip to main content

Pendant une petite semaine, nous sommes parties à Madrid, faire le plein de bons plans, d’astuces et de jolies photos ! Découvrez les coulisses d’AlterRUMBO en repérage à Madrid …

Vendredi 10 août : 1ers repérages

Après un réveil des plus matinaux et un bon petit-déjeuner, direction l’aéroport : 1h30 nous sépare de Madrid ! 

Après un vol sans encombre, nous retrouvons notre chauffeur qui nous dépose à l’hôtel où l’on laisse nos bagages pour pouvoir explorer la ville plus librement. Nous ne voulons pas prendre le métro, nous souhaitons tester nos partenaires à l’improviste : chauffeur et transfert OK ! 

Thématique de la journée : Madrid des Asturies. 

Madrid et son temple de DebodDe notre hôtel, nous rejoignons à pied le Temple de Debod. Au petit matin, la lumière est extraordinaire. Malheureusement pour nous, les bassins sont vides pour cause de nettoyage. Cela ne nous empêche pas pour autant d’apprécier le parc et la magnifique vue sur la ville.

Nous continuons sur le Paseo del Pintor Rosales et la Calle de Bailen pour rejoindre le Palais Royal et la cathédrale de Almudena.

Nous poursuivons notre balade jusqu’au marché San Miguel, un délice pour les yeux et un régal pour nos estomacs tout affamés !

Nous consacrons notre après-midi à une balade en Segway sur le parcours du matin. Après quelques consignes d’utilisation, nous nous laissons plus ou moins séduire par l’engin et commençons la visite. Durant 1h, nous parcourons le quartier de Las Letras et ce que l’on appelle le « Madrid des Hasbourg ». 

Le saviez-vous ?  Le « Madrid des Hasbourg » est une dénomination touristique pour parler d’une zone géographique comprenant des édifices de la période des XVIème et XVIIème siècles au cours de laquelle ont régné des rois issus de la Maison des Habsbourg à partir de Charles Quint (né à Gant en Belgique, il hérite de l’Espagne et de ses possessions par sa mère dont la soeur ainée, la reine d’Espagne, meurt sans héritier). Cette zone a connu une évolution urbanistique et s’étend du Palais Royal jusqu’à la Plaza Mayor. Le Madrid historique (qui s’étend dans le barrio de Las Letras) date de la même période. 

Après l’effort le réconfort, un arrêt s’impose à la chocolaterie San Ginés. Véritable institution du chocolate con churros ! Et c’est ouvert 24h/24 ! 💡

Samedi 11 août : Madrid alternatif

Au programme de la journée : les quartiers de Lavapiés et Embajadores pour une découverte du street art. Nous avons repéré au préalable quelques fresques que nous souhaitons voir et en même temps élaborer un itinéraire sur cette thématique pour votre prochain voyage avec vos enfants à Madrid. 

Lavapiés, quartier populaire et multi-culturel, regorge des fresques murales, c’est un véritable paradis pour les amateurs d’art urbain et les amoureux de la photographie.

Notre promenade-repérage en photo : 

Nous sommes en cours d’élaboration d’un guide complet sur le street art de Madrid, souhaitez-vous le recevoir dès sa publication ? 

Au cours de notre promenade, nous nous arrêtons à la Tabacalera. La Tabacalera est une ancienne fabrique de tabac qui s’est transformée au début des années 2000 en centre culturel et espace de promotion de l’Art. Lors de notre passage, les 1500 m2 accessibles au public accueillaient une exposition d’Olga Mesa et Francisco Ruiz de Infante : Carmen // Shakespeare. Ces deux artistes s’interrogent sur la complexité du désir amoureux en investissant l’espace à travers différentes installations. 

Nous nous sommes laissées porter par l’atmosphère artistique et avons tenté quelques clichés avec l’un de nos avatars, on vous laisse juge du résultat ! 

Après cette matinée artistique, nous rejoignons la gare d’Atocha pour y admirer sa serre. La gare se compose de deux parties :

  • l’ancienne gare abritant la serre et servant de transit pour les trajets inter-banlieues et les trajets moyenne distance
  • la nouvelle gare desservant les villes espagnoles plus lointaines et les trains AVE (équivalent du notre TGV français)

Face à l’entrée principale de la gare sur le rond-point, se situe le mémorial en hommage aux victimes des attentats du 11 mars 2004. De forme cylindrique et translucide, il comprend les noms des victimes et des reproductions de textes déposés sur place par des passants.

Dimanche 12 août : Verdure et culture

Pour cette journée dominicale, nous consacrons notre matinée au parc du Retiro. Au bout du Paseo del Prado, le parc du Retiro est LE parc de tous les Madrilènes. Ils y viennent faire leur jogging, promener leur animal de compagnie ou simplement y faire une pause ! On les comprend, c’est un véritable écrin de verdure en plein cœur de la ville. 

Ses 1,18km2 d’espace vert abritent entre autre le Palais de Cristal, le Palais de Velázquez et la Casa del Pescador. Ce dernier bâtiment remonte au règne de Fernando VII, qui utilisait la partie nord du parc exclusivement pour son usage et celui de la cour. C’était le carré VIP de l’époque !

Avec sa coupole de 22m de haut, son armature en fer forgé et ses parois de verre, vous remarquez très vite le Palais de Cristal. Un véritable chef d’oeuvre au milieu de la végétation. Et saviez-vous que le Palais Velázquez, situé à quelques mètres du Palais de Cristal, fut construit entre 1881 et 1883 à l’occasion de l’Exposition nationale minière de 1883 par Ricardo Velázquez Bosco, le même architecte du Palais de Cristal ? Non, vraiment ? !  Et bien maintenant, c’est bon, vous savez !

Nous profitons du beau temps pour faire un tour en bateau avec Coco. Mais entre les barques à rames et le bateau solaire, notre cœur balance ! La chaleur a raison de nous, nous sommes trop fatiguées pour ramer, nous optons donc pour le bateau solaire dont le toit nous permet de profiter d’un peu d’ombre. 

Coco profitant du panorama sur la statue d’Alphonse XII fraîchement rénovée. 

Après cette pause « nature », direction le musée Reina Sofía ! Mondialement connu, ce musée est incontournable si vous souhaitez admirer LE tableau espagnol du XXème siècle. Vous l’aurez deviné, il s’agit bien du célèbre Guernica de Picasso.

Ne ratez pas non plus son architecture atypique mêlant l’ancien et le moderne. L’ancien hôpital XVIIème de Madrid, œuvre de l’architecte Francisco Sabatini se marie parfaitement avec la nouvelle partie créée en 2005 par Jean Nouvel regroupant l’auditorium, la bibliothèque et de nouvelles salles d’exposition.

💡📢💡 Notre bon plan : pour profiter de la gratuité, planifiez votre visite entre 19 et 21h les lundis et du mercredi au samedi ou entre 13h30 et 19h les dimanche (le musée est fermé le mardi). Attention, vous n’aurez accès qu’aux 2 premiers étages du musée. Les autres sont consacrés aux expositions temporaires et sont fermés lors des périodes de gratuité.
Vous pouvez également télécharger gratuitement l’application « Paseo del Arte » sur votre smartphone, qui permet d’avoir des explications sur certaines oeuvres.

Lundi 13 août : À la cour des Rois d’Espagne

Cette avant-dernière journée prend des airs de royauté, nous passons la matinée au Palais Royal, de quoi rendre jaloux Stéphane Bern !

Avec ses 3000 pièces et ses quelques 135 000 m2 de superficie, ce palais du XVIIIème siècle est l’un des plus grands palais royaux d’Europe. Malgré l’espace, le palais n’est plus la résidence des Rois d’Espagne, qui préfèrent séjourner au Palais de la Zarzuela, dans la banlieue nord de la capitale, et ce depuis 1975. Le Palais Royal est néanmoins consacré aux cérémonies officielles et seuls 20 % du Palais sont accessibles au public. Lors de votre visite, vous pourrez découvrir les cuisines, l’armurerie, différents salons et galeries d’art et cerise sur le gâteau : la salle du trône !

Attardez-vous dans la cour pour admirer le Palais de l’extérieur et la vue sur la Cathédrale de La Almudena, dont la façade au style classique cache un intérieur au style rococo.

💡💡Pour rendre encore plus jaloux Stéphane Bern, prévoyez de visiter le Palais Royal le 1er mercredi du mois pour y admirer la Relève Solennelle de la Garde Royale. 💡💡

Après une pause déjeuner bien méritée, sans oublier de noter les bonnes adresses, nous nous dirigeons vers Gran Vía et Calle de Alcala. Notre objectif ? Prendre de la hauteur au Circulo de la Bellas Letras. Ce cercle littéraire privé dispose d’une terrasse avec les plus belles vues sur Madrid. On en prend plein les yeux ! En se déplaçant au ralenti, on a une vue panoramique à 360°. Pour ce qui est de vues sur Madrid, on comparera avec le Faro de la Moncloa demain !

Mais retour à nos Rois d’Espagne, dont on peut admirer les portraits au musée du Prado. Ici quelques 8 600 toiles côtoient plus de 700 sculptures, de quoi vous faire tourner la tête ! Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il s’agit de la plus importante collection de peinture espagnole et la plus complète au monde. Mais s’il ne fallait retenir que deux tableaux, nous vous dirions Las Meninas de Velázquez et El tres de mayo en Madrid de Goya. Le premier tableau met à l’honneur l’infante Marguerite-Thérèse et ses demoiselles d’honneur à travers un jeu de miroirs tandis que le second rend hommage aux résistants espagnols.

Mardi 14 août : Dernier jour dans la capitale espagnole

Pour ce voyage de repérage à Madrid, nous ne pouvions pas manquer les arènes de Las Ventas.

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas la tauromachie, une halte aux arènes permet de mieux comprendre cet univers particulier. Les arènes de Las Ventas datent de 1931 et peuvent accueillir jusqu’à 23 798 personnes (pas plus, c’est précis!). C’est la plus grande arène d’Espagne et la 3ème au monde, la 1ère étant celle de Mexico avec 52 000 places.

On ❤️ : le bâtiment aux couleurs ocres.
On 💔 : les explications un peu rébarbatives de l’audio-guide obligatoire.

Avant de rejoindre l’aéroport, nous faisons comme promis une halte au Faro de la Moncloa : la vue y est aussi sensationnelle !! On ne vous met pas de photos pour que vous puissiez être éblouis pour votre prochain voyage à Madrid 😉

Notre voyage s’achève et c’est avec plein de nouvelles idées que nous rentrons en France !

Laissez un commentaire